En publiant du contenu, vous devenez un éditeur et serez jugé en tant que tel.

1. Les blogues sans couleurs sont souvent, aussi, sans véritable intérêt.

2. Publier fréquemment n’est pas vraiment important si vous n’avez pas vraiment quelque chose à raconter.

3. Facebook et Twitter, c’est bien, mais les blogues, c’est mieux! Lire If you didn’t blog it didn’t happen de Anil Dash.

4. Écrire un article n’est pas facile. Ça prend du temps, un peu d’inspiration, de l’humilité, mais aussi de la confiance.

5. Bloguer sur son propre blogue, c’est difficile. Bloguer sur le blogue de l’entreprise, c’est souvent encore plus difficile.

6. On ne dit pas « écrire un blogue », on écrit un article de blogue.

7. Payer quelqu’un pour qu’il écrive en votre nom, c’est prendre les gens pour des idiots! Personne n’aime se faire prendre pour un idiot!

8. Pour exister, un blogue a besoin d’une plateforme technologique, mais surtout, il a besoin d’une culture d’authenticité.

9. Chaque article publié sur un blogue teinte la marque de ce blogue.

10. Établir une politique éditoriale avant de démarrer un blogue, c’est bien. Mais la développer de manière organique, c’est mieux! Souvent, la gestion par des règles simples est la meilleure solution.


Crédit photo : http://design-fetish.blogspot.com/2010/11/state-of-obvious.html