Ève a eu un an hier

Ça fait maintenant un an qu’Ève rythme ma vie et celle de ma copine. Un an qu’elle est notre centre d’attention. Je dis sans gêne que je suis complètement gaga d’elle.

Tous les jours, elle me fait prendre conscience qu’il faut toujours se garder un moment dans la journée pour s’amuser. Qu’il faut rire, marcher, s’amuser dans l’eau, parler, chanter et même pleurer des fois. Tous les jours, elle me surprend. Même à sa naissance, lorsqu’elle est sortie avec sa petite bouille tout écrasée et ses cheveux roux, on a fait le saut avec Julie : « Une petite rousse !! ».

Depuis un an que je vie avec cette petite rouquine, ce petit « paquet de sons » comme dit son grand-père maternel et je peux affirmer avec tout l’amour qu’un papa peut avoir pour sa fille que je ne retournerais jamais en arrière. Je ne sais pas combien de fois je me suis demandé s’il était possible d’être plus heureux simplement en la regardant dormir ou jouer toute seule devant son coffre à jouets dans le salon.

Pour sa fête nous lui avions préparé une petite surprise. Ève n’avait encore jamais mangé de chocolat de sa vie. Nous lui avions donc confectionné un petit gâteau pour qu’elle puisse piocher dedans allègrement.

Voyez le résultat par vous même!

Ève, même si tu te le fais dire au centre d’achat, à la garderie, à l’épicerie, chez le docteur et à la pharmacie, je tiens à te dire que c’est toi la plus jolie et que c’est toi la plus drôle.

Bonne nuit grippette!