Star Trek: Insurrection video
Planet Terror

Il y a un an, j’ai hésité longtemps à écrire un billet – que je n’ai finalement jamais publié – sur les prix remis dans l’industrie du Web. J’ai hésité parce que leur véritable valeur et leur véritable signification est plutôt controversée dans le milieu. Comme dans l’industrie de la musique et du cinéma, le Web récompense les créateurs, les innovateurs et les stratèges.

Bounce movie download

Basic Instinct Cross of Iron release

Journal of a Contract Killer psp Les plus prestigieux, et surtout les plus connus, sont sans aucun doute les prix Boomerangs qui récompensent – à ce qu’on dit – les meilleurs coups de l’année en communications interactives au Québec.

Il y a un an, le billet que j’aurais écrit aurait été plutôt négatif, plutôt terre-à-terre et un brin moralisateur. Cette année, les choses ont, je dirais, un peu évoluées. Ma vision n’est plus tout à fait la même, elle est plus nuancée. Peut-être que c’est l’âge (haha), peut-être que c’est la paternité (rehaha) ou peut-être que c’est tout simplement que récemment, un de mes premiers projets à l’agence, réalisé pour le compte de Fido, a remporté le prix de la campagne numérique de l’année au Gala des Flèches 2008 organisé par l’Association de marketing relationnel du Québec. Deux autres projets (Côté-Nord Tremblant et Pète ta raquette 3) sur lesquels j’ai travaillé cette année sont toujours dans la course au prix du public des Boomerangs. Ça change pas l’monde sauf que… ça change quelques lignes sur son CV.

buy The Towering Inferno Flower Drum Song Des prix qui ne font pas l’unanimité

Plusieurs personnes prétendent que ces prix ne valent pas grand chose, qu’ils récompensent des sites qui sont très beaux, mais pas forcément fonctionnels, accessibles ou simplement qui ne sont pas destinés à une quantité assez importante d’utilisateurs. Le billet que j’aurais écrit l’année passée aurait parlé de tout ça. Mais la vérité, c’est que je ne suis pas très familier avec cette portion de l’industrie. Les galas, les jurys, les prix, les catégories, les critères de sélection et surtout le tralala : très peu pour moi. Je ne snob pas, c’est juste que d’autres s’y intéressent beaucoup plus que moi et c’est parfait comme ça!

Behind the Make-Up dvd

Route 30 hd

Garfield Gets Real ipod

Il y a les clients et il y a l’équipe

Murphy’s Law psp

Not Easily Broken dvd

Les prix, j’ai l’impression que c’est surtout le fun pour les clients. Si je replonge dans mon ancienne vie d’athlète professionnel, c’était les commanditaires qui sabraient le Champagne après une victoire, pas les joueurs. Pour les joueurs, ce qui était cool, c’était d’avoir gagné en équipe, c’était de pouvoir partager la victoire en buvant une (ou plus) bière ensemble! Gagner seul, c’est très bien, mais jamais autant qu’en équipe à mon avis.

download Winnie the Pooh: A Valentine for You movie On se rappelait les bons coups du match… et aussi parfois les moins bons . On riait, on se taquinait, on s’envoyait quelques vannes même des fois. Quand tu te mesures aux meilleurs, quand tu te mesures aux meilleurs, tous les adversaires sont bons. La différence entre une équipe qui gagne et une qui perd, c’est le caractère de l’équipe.

Robots film Se tenir les coudes serrés

Les trois projets mentionnés ci-dessus ont chacun eu leur part de complications. Bid2Win a failli être canné en plein milieu de la production à cause d’un glitch légal, Côté-Nord Tremblant était en restructuration interne (coupures de postes) lors de la conception du site et l’illustrateur de Pète ta raquette 3, qui résidait à l’époque en Australie, est tombé malade en plein milieu du projet à deux semaines de la livraison finale. Ce n’est qu’en se retroussant les manches, en pilant parfois un peu sur notre orgueil et en mettant les bouchées doubles que nous avons été en mesure de livrer ces sites Web.

Mon billet s’adresse donc à toutes les équipes Web qui seront nominées ou pas aux Boomerangs, à ceux qui travaillent souvent dans l’ombre et qui ne monteront jamais sur une estrade pour recevoir un prix. Mon billet s’adresse à toutes ces équipes qui doivent composer avec des situations difficiles parfois, mais qui décident, eux aussi, d’en donner un peu plus. Il se veut également un mot d’encouragement à notre équipe, à mon équipe, celle de Revolver 3 The Boat That Rocked release (pas celle des Joly Minois qui est deuxième malgré sa fiche parfaite au 2e championnat de hockey sur table de l’agence) qui travaille d’arrache-pied ces derniers temps.

C’est le moment de se serrer les coudes, c’est le moment d’avoir du caractère.


Crédit photo : Nhia Moua.