Finale de la coupe de BelgiqueLa semaine prochaine, je donnerai une conférence à un groupe de jeunes athlètes de 15 à 17 ans des Laurentides. Elle portera sur l’importance de l’effort et du travail acharné lorsqu’on est athlète. Je ne sais pas encore comment je vais aborder le sujet, mais ce ne sont pas les idées qui manquent. On m’a demandé de commencer la conférence en faisant le topo sur ma carrière de volley, de montrer des photos et de raconter des anecdotes. En faisant des recherches dans mes photos de l’époque, ça m’a rappelé un tas de souvenirs.

Avec mon entraîneur en HollandeLe sport est toute une école de vie! Les similitudes entre ma carrière de volleyeur et ma carrière actuelle sont frappantes. En fait, c’est exactement la même chose, seulement, le contexte est différent. Dans les deux cas, il s’agit d’amener le plus loin l’équipe dont on fait partie, en misant sur ses forces et en gérant du mieux possible ses faiblesses.

Je me trouve extrêmement privilégié de pouvoir m’adresser à ces jeunes. Demi-finale provinciale à Sherbrooke Tellement de personnes ne croient pas en eux. J’ai entendu tellement de personne parler de la jeunesse d’aujourd’hui en disant qu’ils sont paresseux, qu’ils sont bornés, qu’ils ne s’intéressent pas rien mis à part leurs jeux vidéos et leur écran d’ordinateur. Pour moi, le secret c’est le sport, c’est l’art. C’est de se définir à l’intérieur de canevas dans lequel ils « tripent ».

Un petit aperçu

CEV Cup à Maaseik, en Belgique

Un des éléments que j’aborderai assurément avec les jeunes la semaine prochaine est le concept de compétence. Parce que c’est bien beau « travailler fort »… mais pour quoi? La réponse est toute simple : pour développer ses compétences. Une personne compétente est une personne qui a de bonnes connaissances en plus d’avoir la bonne attitude. Un sans l’autre, ça ne fonctionne pas.

Un brin de nostalgie

Championnat canadien à Québec

J’ai décidé de parsemer cet article de photos du temps où je jouais au ballon plutôt que de faire des sites web pour vivre. C’est un rêve de petit que j’ai eu le privilège de réaliser! J’ai hâte d’aller leur en parler.