Je suis un papa kitsch

Depuis le début des vacances que j’écoute de la musique, que je ris en observant ma petite apprendre à manger des toasts, que je prends des photos, que je bois trop de café au lait, et surtout que je pense… je n’arrête pas de penser.

Angel and the Badman film

Born to Defend divx

Quand je passe plusieurs journées sans travailler, je me mets à réfléchir sur ma vie. Si je n’aimerais pas mieux vivre ailleurs, si je n’aimerais peut-être pas travailler dans un autre domaine… l’herbe a toujours l’air plus verte chez le voisin qu’ils disent, n’est-ce pas!? Les souvenirs d’une vie qui comportait beaucoup moins de responsabilités refont surface. Une vie que j’avais le temps de vivre un peu plus il me semble.

Bullitt download

Forbidden Planet Fired Up movie

 

download Tart dvd

Labor Pains release Bait dvd Telstar divx N’empêche que durant ces vacances, j’ai pu apprécier ce que la vie offre de meilleur. J’ai découvert de nouveaux artistes qui font, à mon humble avis, de très belles choses. Notamment Hubert Cotton, qui n’a peut-être pas la plus belle voix, mais qui a composé une chanson que j’aurais aimé avoir composée. La chanson s’intitule Venise Cheaper by the Dozen the movie

La conjura de El Escorial film

50 First Dates Johnny Got His Gun divx

, vous pouvez d’ailleurs l’écouter sur son site MySpace.

J’ai aussi été témoin des premiers centimètres que ma fille a parcourus autrement qu’en tournant sur elle-même. À neuf mois, certains diront que ce n’est pas trop tôt. À ceux-là, je dirais d’abord de lire le nouveau livre de Martin Larocque qui parle de son fils qui a commencé à marcher à 14 mois, et ensuite je leur dirais que nous avons concentré nos efforts sur ce qui est vraiment important à nos yeux : la danse et les imitations. À 9 mois, notre petite maîtrise et exécute à la demande déjà 2 danses : « le hochet » (elle se balance la tête d’un côté et de l’autre) et « le eve-beat » (elle bouge légèrement de haut en bas comme ces gens qui écoutent de la musique dans le métro, leurs écouteurs sur les oreilles). Elle imite à la perfection le cochon (elle respire vite et fort en se plissant le nez et en fronçant les sourcils) et est capable de feindre la toux, mais elle se fait prendre à chaque fois parce que sa performance est suivie d’un immense sourire empreint de fierté.

Banjo on My Knee movie download

Get Smart’s Bruce and Lloyd Out of Control ipod

Tideland

Ève fut bien sûr le centre d’attention de tous les partys que nous avons tenus chez nous… du moins jusqu’à 19h – heure à laquelle elle se couche. C’est à cause d’elle que je n’arrête pas de penser en fait.

Probablement comme des milliers d’autres papas, je me demande comment faire pour que mon enfant hérite d’un meilleur monde, d’une meilleure place où vivre. Je me demande comment la préparer le mieux possible à notre monde. C’est là que me viennent les idées de rapprocher la maison des lieux de travail (dans 2 mois, le congé de maternité de Julie prendra fin), de moins travailler pour ne pas qu’elle passe 40 heures par semaine à la garderie, de travailler pour des entreprises engagées socialement ou carrément d’en créer une sur mesure et de voyager, pour qu’elle garde ses beaux yeux gris-bleus-verts grands ouverts et braqués vers les gens et les défis qu’ils relèvent tous les jours, les paysages et les raisons pour lesquelles il faut absolument les protéger ainsi que les causes sociales et leurs impacts sur les populations.

Cube Zero film C’est kitsch, je sais, mais c’est comme ça.

Fear X divx

7 comments » Écrire un commentaire

  1. Awwwww…

    Toujours aussi touchant Joly minois 🙂

    Pas besoin de changer le monde pour Eve; tu lui en offres déjà un bien beau j’ai l’impression.

  2. Coucou Guillaume,

    Comme je connais cette réflexion. Je suis kitch moi aussi et avec un numéro 2 je peux te dire que ça ne s’arrange pas…
    Enfin ce n’est que le début des tours de cerveau, fais moi signe quand tu auras trouver ta solution.

    En attendant je te souhaite une merveilleuse année et un bon retour au travail!

    Bizzz,
    Céline

  3. Grandes réflexions… J’ai justement les mêmes ces jours-ci. Étant en plus en recherche d’emploi, les questions sont plus pertinentes que jamais.

    Pour l’engagement social, j’ai ouvert un blogue de trucs et conseils pour les nouveaux papas. C’est ma contribution pour le moment.

    C’est fou comme la vision de la vie change quand deviens papa. À 20 ans, tu pensais te poser ces questions un jour, toi?

  4. @Sabrina, c’est très gentil!

    @Céline, c’est promis, je te fais signe… pour le retour au travail, on va essayer de prendre ça tranquillement, histoire de commencer en douceur. On s’ennuie de toi au boulot, tous les vendredis, on annonce ton retour en juin 2009!

    @Carl, bonne chance pour ta recherche d’emploi. Tu as raison, à 20 ans, on ne pense pas à ce genre de questions, du moins, pas à toutes celles-là. En même temps, je crois que ce sont des préoccupations qui touchent tout le monde, elles ne sont qu’amplifiées par notre petit bout de choux à la maison qu’on doit essayer de préparer le mieux possible à ce monde qui, du haut de mes petites 28 années, me paraît encore bien compliqué à saisir.

  5. Salut Guillaume,

    Je suis toujours contente de venir te lire…et je comprends très bien ce que tu ressens et tout ton questionnement…

    Ton questionnement et tes préoccupations évolueront avec le temps… (J’en sais quelque chose!!)

    Tu aimeras inconditionnellement, tu chouchouteras jusqu’à la pourrir, tu t’inquièteras, tu contrôleras, tu seras fier et parfois fâché, tu riras, tu pleureras… Elle t’aimera toujours, mais il est possible qu’elle te rejette à un moment de sa vie (pré-ado ou ado), parfois elle te blessera et il arrivera des moments où tu seras désemparé. Finalement, un jour, qui arrivera à la vitesse-lumière, elle aura 18, 20 ou 22 ans OUF!

    Un enfant, te fait vivre toute une gamme d’émotions possibles et inimaginables, mais au bout du compte ils nous rendent meilleur, ils sont notre richesse.

    Un enfant, ça change une vie. La mienne a changé quatre fois et crois-moi, malgré les nuits blanches, les inquiétudes et tous les inconvénients auxquels nous pouvons penser, je recommencerais sans hésiter.

    Conclusion: Profiter du moment présent, oui, mais surtout avoir du temps de qualité.

    Finalement (hahaha, ce n’était pas une vrai conclusion…) avec tout tes questionnements et préoccupations, je crois sincèrement que tu es dans la bonne voie. Et n’oublie jamais que les bons papas ne sont pas nécessairement parfaits…

    À plus!!
    Diane

  6. @Diane
    D’abord, merci de tes conseils. J’aime particulièrement ta dernière phrase, c’est très rassurant, surtout venant d’une super maman comme toi. Je crois par contre que je n’ai pas encore envie de voir cette réalité que tu décris : qu’elle me rejettera et me blessera.

    J’ai plutôt envie de croire que je serai son papa d’amour, son papa plus fort que tous les autres, son papa duquel elle restera toujours un peu en amour. J’aime cette illusion et je vais, je crois, essayer de rester dans cette pseudo réalité le plus longtemps possible.

  7. Oui, je comprends… tu as encore un bon dix ou douze ans devant toi… Alors profites-en à fond.

    Et malgré tous les remous, tu seras toujours son papa d’amour…

    Diane

Écrire un commentaire