Mon père est un artiste

C’est la fête des Pères, la fête de tous les papas : les petits, les moyens et les grands (je suis dans cette dernière catégorie). C’est la fête de mon papa (qui est aussi dans cette dernière catégorie). Mon papa qui, depuis les Îles-de-la-Madeleine où il est parti se cacher quelque temps, sortira peut-être sa bombarde. Oh les chanceux Madelinots !

Mon père est un artiste. Il dessine, il peint et il fait de l’aquarelle. Il joue de la guitare, il joue du piano, il joue de la flute, de l’harmonica, de l’accordéon et du tam-tam… J’ai repris trois de ces instruments, la guitare, le piano et le jembe. C’est de lui que je tiens ça.

Mon père est un artiste qui croit que ce qui est important, c’est d’y mettre son coeur. Mon père aime les gens qui chantent des fois un peu faux, mais qui chantent heureux. Il dit que les gens pardonnent très facilement une fausse note, si elle est vraie. J’ai demandé ma copine en mariage dans le dernier couplet d’une chanson que je lui ai écrite… elle a dit oui… il avait raison. C’est de lui que je tiens ça.

Mon père est un artiste qui comme tous les artistes est un peu étourdi. Il est tellement étourdi qu’il a, aux dires de certains, contaminé ma mère : la reine incontestée des listes « aide-mémoire ». C’est de lui que je tiens ça.

Mon père est un artiste avec les enfants. Il sait comment les prendre pour ne pas les étouffer et sait comment faire pour qu’ils demeurent intéressés. Mon père porte les petits enfants comme personne, les fesses accotées sur sa hanche, sa grande main par-dessus la couche. C’est inhabituel… mais pas pour mon père. J’ai donné des sueurs froides à mes beaux-parents quelques fois quand il me voyait manipuler ma petite de manière, disons non-conventionnelle. C’est de lui que je tiens ça.

Mon père est un artiste. Ça sonne bien n’est-ce pas! Mon père est un artisan, un artisan qui a montré à ses apprentis (mon frère et moi) les bases du métier.

Mon père nous a donné le relais.

Merci P’pa. Merci!