Un torchon

download The Wickeds dvd

Hier avec ma copine nous avons eu une discussion sur les torchons (c’est à cause du mariage je crois).

Gone psp
Bridge to Terabithia buy

Durant la journée, elle avait écouté l’émission la Fosse aux lionnes dans laquelle une chroniqueuse parlait des produits ménagés dont elle ne pouvait pas se passer. Pour elle, c’était les essuies tout parce qu’elle avait horreur des torchons qui puent. Elle a ensuite honteusement avoué que son copain avait tendance à – tenez-vous bien – utiliser les linges à vaisselle pour s’essuyer les mains!!!! Horreur! Scandale! Il ne mérite pas mieux que de faire la vaisselle pour tout le mois avec des essuies tout!

download The Railway Children movie

Supergirl movies

A Passage to India

Grind divx

Ce n’est pas tout, je ne sais pas trop laquelle des autres lionnes s’est ensuite sentie obligée de partager au panel et à quelques dizaines de milliers de téléspectatrices – qui allaient assurément faire la remarque à leur chum lorsqu’ils rentreraient de travailler – la faute impardonnable de son chum à elle : il utilise des fois les linges à vaisselle pour essuyer non seulement ses mains, mais également les comptoirs!! Ouuhhhhh! Noonnnnn!!! Pas sérieuseeeee!! À mort!!!!!

download Everybody Dies dvd

50 First Dates buy

Tyson dvd

Chasing Liberty the movie En regardant l’émission, ma copine ne se pouvait plus. Elle avait envie de leur crier : « Le mien aussi, le mien aussi ne comprend rien! Je suis obligée, comme vous, de lui expliquer à chaque fois la différence entre les torchons : les carottés pour la vaisselle, les lignés pour les mains et les lavettes pour le comptoir. »

Titanic download

download Miracle dvd Lassie release

Personnellement, je vois ça un peu plus simplement : un torchon, ça sert à essuyer. À essuyer ce qui est mouillé, à essuyer ce qui est salle, à essuyer n’importe quoi : c’est un torchon! Et quand il put, ben on le change et on en prend un autre.

Changeling video

Peter Pan movie download Garfield Gets Real dvd Elle vous a déjà fait la remarque vous?

5 comments » Écrire un commentaire

  1. Clairement, les préoccupations écologiques ne se rendent pas jusqu’aux lionnes. L’essuie-tout, c’est un pur produit de la société de consommation irresponsable. Un torchon en tissu fait très bien l’affaire. Et de grâce, pas besoin d’en acheter. Un vieux T-shirt fait très bien l’affaire. Et quand il commence à puer, ben on le lave.

    La seule distinction que je fais dans mes torchons/guénilles/linges, c’est si ça sert à essuyer (donc, du propre) ou à nettoyer (du sale). Je ne m’essuierais pas les mains sur une guénille, et je ne laverais pas le comptoir avec un linge à vaisselle.

    Quant à l’essuie-tout, je m’en sers uniquement pour les dégâts de minou (vomi, pisse, marde). Je me permets cette entorse à l’éthique verte.

  2. Très drôle!

    Chez moi, on a un linge pour la vaisselle, et un pour les mains… C’est très bien en théorie, mais pas en pratique! La seule distinction que je fais est qu’il y en a un plus proche de lévier que l’autre… Dites-le pas à ma copine! 😉

    Mais, encore pire que les torchons, c’est le poulet cru… Ça c’est dangereux!

  3. Le problème se situe peut-être au niveau du nom qu’on leur donne. Pour moi, ce sont des torchons, pour elle, ce sont des linges à vaisselle ou des essuie mains.

    En tous les cas, ça m’a fait du bien d’en parler.

  4. Les torchons et la torchonnerie pourraient très certainement faire l’objet d’une thèse doctorale…

    On compte sur toi Guillaume. Avise-nous de la date de parution.

    🙂

Écrire un commentaire